Comment faire un site WordPress multilingue ?

Quand on lance son propre site internet, il nous arrive fréquemment de vouloir gagner en visibilité et d’avoir des lecteurs du monde entier. Pour cela, il vous faut donc passer par l’étape du multilingue.

Qu’est-ce que le multilingue ?

Avoir un site multilingue consiste à traduire son site internet dans plusieurs langues. Dès lors que votre site web est disponible dans, au moins, deux langues ( par exemple, Français et Anglais ), vous êtes donc sur un site multilingue. Avant même d’aborder la complexité de : comment traduire son site ? Vous devez également vous poser la question de, qui va s’occuper du contenu à traduire ? A moins que vous sachiez parler la langue dans laquelle vous souhaitez traduire votre site, il est important de pouvoir créer le contenu dans la langue que vous souhaitez ajouter.

Je vous propose de découvrir ci-après la solution que j’utilise et que je souhaite vous faire découvrir pour faire un site WordPress multilingue : Weglot translate. Pour ce qui est des comparatifs entre les différentes solutions de multilingue sur WordPress, il existe déjà de très bons articles comme celui de WP Marmite.

Pourquoi choisir Weglot translate ?

Blog de Dev - Weglot translate
Weglot translate – Plugin WordPress multilingue

Si je n’avais qu’une raison à donner ce serait la rapidité. En quelques minutes, il vous est possible d’obtenir votre site dans autant de langues que vous souhaitez. Cela est possible grâce à leur façon de procéder qui diffère des autres solutions. Ils ne sont pas dans une logique de duplication de contenu sur votre site mais de traduction « à la volée » de celui-ci. Après avoir étudié (un peu) leur plugin (que vous trouverez également sur GitHub) , il s’avère qu’ils viennent traduire votre contenu juste avant que celui-ci ne soit rendu par le serveur. Cela leur permet d’être rapidement fonctionnel avec votre site.

L’avantage que j’ai pu constater avec cette approche c’est qu’ils ne stockent rien sur votre WordPress ! Alors… Pour certains, ça fait peur car on aime bien avoir tout sur son site mais d’un point de vue performance, cela peut jouer. Par exemple, en utilisant WPML ou d’autres solutions, ces extensions commencent à vous rajouter des tartines d’options, de tables, etc… un peu partout et donc forcément, plus de posts. Votre base de données se retrouve à faire une multiplication de contenu en fonction du nombre de langues ( en considérant que vous traduisez la totalité de votre site ).

Pourquoi pas ? Il faut bien le stocker quelque part. Mais, je trouve l’approche de Weglot translate innovante. Peut-on parler de LaaS ( Language as a Service ) ? Cela reste un SaaS quoiqu’il arrive et comme la plupart de ces différents services qui fonctionnent sur ce modèle, ils restent focus sur un problème. Ici, c’est le fait de pouvoir traduire son site internet. C’est d’ailleurs pour cela qu’on souhaite utiliser ce genre de service car il vaut mieux 10 personnes d’une structure qui travaillent 100% de leur temps à résoudre une seule problématique plutôt que de tenter de tout faire soi-même.

J’espère vous avoir convaincu de l’utilité de Weglot translate et d’ici là, j’espère démarrer une petite série d’articles avec quelques exemples de comment je travaille avec ce plugin de multilingue pour WordPress.